Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Aller en bas

Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Romain le Mar 11 Juin - 11:29

Marque : Alfa Roméo
Modèle : Mito 1.4 T-JET 155
Finition : Selective
Carrosserie : Citadine Segment B 3 portes

Cylindrée : 1399
Puissance : 155
Carburant : Essence
Prix neuf avec options : Environ 24.000€

Mois et année première mise en circulation du véhicule: 10/2008
Contexte essai : mon propre véhicule
Date d'achat si le véhicule vous appartient : Possédée depuis 05/2013
Nombre de km parcourus au volant du véhicule : 1.500
Kilométrage total du véhicule au moment de l'essai : 56.000
Types de routes employés : ville - route - autoroute - montagne


Introduction

Après un passage chez les suédois et les allemands, j'ai décidé de revenir vers une marque italienne, ayant notamment un bon préjugé sur les moteurs essence Fiat (le châssis est une autre histoire). J'avais hésité entre trois véhicules : Mini Cooper S R56, Abarth Grande Punto et Alfa Roméo Mito T-JET 155. La première a été éliminée assez vite au vu du tarif délirant sur le marché de l'occasion, la deuxième et la troisième ont par contre fait l'objet d'une longue réflexion. Quand la première était vraiment un objet fun, la deuxième était un objet plus cossu destiné à jouer de temps en temps. Trois détails m'ont poussé vers la Mito : son poids plus contenu (plus de 60 kg de moins), un sélecteur de mode de conduite et le détail qui tue : les portes sans montants, qui rappelle certains coupés sport. S'agissant d'une version Selective, on dispose du cuir d'une marque célèbre : Frau.





Habitabilité

Ne vous attendez certainement pas à un véhicule voyageur. Je savais à quoi m'attendre, et mon but était justement de partir d'un véhicule axé confort à un véhicule "fun" et léger. Basé sur la Grande Punto, cette dernière reste plus destinée à un usage familial, tandis que la MiTo reste destinée à une clientèle jeune ou citadine. Inutile de chercher des logements cachés, il n'y en aura pas. On dispose d'un pauvre porte-gobelet à l'avant, des logements permettant d'accueillir des bouteilles 50cl dans les portières, un accoudoir (option), un tiroir à gauche du volant, et une boite à gants ridicule et peu pratique, mais disposant d'un logement caché, dans lequel j'y range mes ethylotests. Des aumônières derrière les sièges viennent compléter les modiques rangements. Le coffre, quant à lui, dispose d'une taille correcte pour la catégorie (270dm3) et d'une banquette arrière 1/3 2/3. En revanche, un seuil de chargement très haut vient gâcher ce coffre pas si ridicule. Ironie du sort, le coffre de la Fiat Grande Punto, sur laquelle est basée la Mito, ne s'ouvre pas depuis une poignée externe alors que la MiTo dispose d'un bouton-poussoir (le logo Alfa).

L'espace aux jambes est toutefois contenu, malgré des réglages basiques (hauteur, longueur, inclinaison dossier), pour les sièges. De série à condition que l'on ait l'accoudoir central et le cuir, le réglage lombaire est disponible. Les sièges sont confortables, et le maintien latéral s'adapte parfaitement à la forme du corps, et permet de s'y sentir à l'aise en plus de maintenir convenablement le corps en conduite soutenue. A l'arrière, 3 places, dont l'espace aux jambes est tout à fait correct, et l'habitacle dispose d'une hauteur de plafond adaptée. Toutefois, on y ressent vite les imperfections de la route, et le assises sont plus dures qu'à l'avant. L'accès aux places arrière est aisé et l'on n'a pas besoin d'être contorsionniste pour rentrer à l'arrière du véhicule.

Performances et agrément de conduite

On touche ici le point fort de cette MiTo T-Jet : le petit 1.4 suralimenté. Après avoir conduit le "petit" 1.2 TSI de la Coccinelle, j'ai admis que les petits moteurs essences pouvaient se permettre de disposer d'un turbo, bien que je sois toujours un partisan des moteurs atmosphériques. On dispose d'une montée rapide dans les tours, du couple dans les hauts régimes sans l'intervention du turbo, et du plaisir de conduite d'une essence. Il me semble utile d'aborder le sélecteur "DNA" de série sur toutes les MiTo, mais selon motorisation (actuellement, les MiTo disposant du sélecteur sont : MultiJet 95 et 120, MultiAir 105 et MultiAir Turbo 135 et 170). Le DNA est en fait un sélecteur de mode de conduite, qui se fait via un levier devant la boite de vitesses, disposant de 3 modes : Normal, où tout est fait pour une conduite souple, avec une direction normale et des assistances agissant normalement sur le comportement du véhicule. Le mode All Weather dispose du même couple que le mode normal (200 Nm @ 3000 trs/min), mais met en veille active les assistances et corrige toute dérive; le volant est quant à lui allégé, et l'on dispose d'un affichage digital de la vitesse. Enfin, le mode Dynamic sera forcément le préféré de tout le monde, une direction durcie, des freins plus réactifs, des assistances moins interventionnistes et une augmentation de pression dans le turbo ( 230 Nm @ 1500 trs/min) affichée à l'écran via une jauge digitale de pression. Le moteur est effectivement beaucoup plus réactif, et passer du mode Dynamic à Normal en roulant donne l'impression de ne plus avoir de puissance. Néanmoins, il n'est pas nécessaire de jouer le Fangio à chaque heure de la journée, et le mode Normal sera plus utilisable au quotidien.

Moteur le plus puissant de la MiTo lorsque le T-JET était encore au catalogue, on dispose d'un moteur volontaire, à la sonorité agréable et au couple plus que correct, on peine à croire qu'il s'agisse d'un 1.4. Le 0 à 100 km/h est accompli en 8 secondes (données officielles) et, pour prendre un exemple bien connu, les reprises sont similaires (léger avantage pour la MiTo) à celles d'une Golf GT 2.0 TDI 170. On dispose donc d'un véhicule agréablement nerveux, surtout lorsque le mode Dynamic est activé. Inutile de rétrograder en 5ème pour relancer le véhicule sur autoroute, le turbo permet une reprise rapide en 6ème,et rend le véhicule d'autant plus confortable pour une conduite tranquille. On dispose donc d'un moteur très agréable au quotidien, et sportif quand on le lui demande, et pour le moment, j'en suis enchanté car c'est exactement ce qu'il me fallait, mes trajets étant constitués d'autoroute et de route de campagne, et prévoyant de tourner occasionnellement sur circuit. Enfin, l'échappement produit une belle sonorité rauque et soignée.

Malheureusement, l'amortissement ne suit pas toujours. Malgré un châssis hérité de la Grande Punto, sûr et précis, il pâtit d'un manque d'accroche sur route dégradée, d'un sous-virage parfois trop prononcé, et d'une répartition des masses inégale, laissant l'arrière un peu trop joueur. Si les finances vous le permettent, préférez l'option "suspension active", à moins de passer, comme moi, par un changement pour des amortisseurs performants, rendant la MiTo beaucoup plus joueuse et agréable selon les possesseurs de MiTo (Koni FSD ou Bilstein B12-B14). En outre, la direction à assistance électrique manque parfois de précision et est un peu déstabilisante au premier contact.







Confort

Dur sans être tape-cul, l'amortissement permet d'effectuer un voyage sans sortir avec des courbatures. Néanmoins, faire 500 kilomètres sans pause dorsale sera difficile, même si la MiTo reste une voiture polyvalente. Les sièges en cuir typés sport, utilement rembourrés, permettent de se sentir collé au siège et bien maintenu. En ce qui concerne l'insonorisation, même si le moteur reste discret sur autoroute en 6ème, il en est tout autre pour les bruits d'air, ce qui n'a finalement jamais été la tasse de thé du groupe Fiat. Ce manque d'insonorisation est selon moi dû à l'absence de montants de porte, car la Nouvelle Coccinelle de ma mère fait aussi l'objet de bruits d'air venant des portières. On déplore au passage l'absence de remontée automatique pour la vitre passager, une honte en 2009 !

Les versions de base des MiTo sont dépouillées, préférez les versions haut de gamme, mieux contenues. La version Selective (Exclusive actuelle en France) dispose d'un équipement plus complet, et le pack confort (Accoudoir, Allumage auto phares et essuie-glaces, rétro jour/nuit automatique et radar de recul) ne coûte que 400€. La mienne dispose d'un équipement relativement complet avant le full option, à l'exception du GPS, sièges électriques, toit ouvrant et audio Bose (mais je doute de la qualité Bose, sans doute très loin derrière les kits Hi-Fi Volvo ou Lexus).




La climatisation auto bi-zone remplit bien son role, et est agréable à utiliser. Le capteur de pluie est le deuxième à marcher aussi bien, avec celui des VW. Les Volvo et BMW que j'ai pu avoir n'avaient pas un fonctionnement perfectionniste ! A noter qu'il est possible de régler la sensibilité du capteur de pluie et de luminosité depuis l'ordinateur de bord. Petit clin d'oeil envers l'affichage des ceintures de sécurité au-dessus du rétroviseur, qui affiche quelles ceintures sont bouclées (avec alerte sonore à l'avant). Option très pratique pour ceux qui emportent beaucoup de musique : le Blue & Me. D'un fonctionnement perfectible, il permet néanmoins de brancher une clé USB 32 Go (dans mon cas) et de naviguer entre artistes/dossiers/listes de lecture/morceaux depuis les commandes au volant. Ce kit dispose aussi du Bluetooth et de la commande vocale, mais aussi de la lecture de SMS pour certains téléphones mobiles (forcément, ce n'est pas le cas des smartphones dernière génération). Même s'il fait parfois l'objet de bug (Windows oblige !), je trouve que ce kit est très agréable au quotidien et vaut le surcoût (300€, mais souvent commandé par les concessionnaires).




Je reproche toutefois quelques détails gênants pour le confort. L'impossibilité de rabattre les rétros une fois le véhicule éteint et ouvert, le bouton-poussoir du coffre dur et pas très ergonomique, les vitres qui se rabaissent (étant donné l'absence de montants de porte) seulement lorsque l'on appuie sur la poignée. En outre, il n'y a pas de kit luminosité comme j'aurais pu en avoir dans la BMW ou Volvo, et j'avoue que cette option éclaire agréablement et puissamment l'habitacle.

Design

Le design en lui-même est une question de goût. Certains détesteront, d'autres aimeront, néanmoins, il faut avouer que certains détails font la différence. Tout d'abord, les jantes 17 pouces dont je dispose rappellent agréablement l'Alfa 8C. Viennent ensuite quelques "trucs" qui animent cette voiture bouillonnante : Feux arrière à LED, lame avant, calandre classique Alfa, chrome non invasif et double sortie d'échappement (Uniquement sur 1.4 T-JET 155 ou 170 MultiAir). En revanche, le pommeau de vitesse type métal ou bijou, on ne sait pas trop, aurait pu être plus classique.





Sécurité

Tout y est, voire trop ! ESP, ABS avec répartiteur de freinage et assistance au freinage d'urgence, assistance au démarrage en côte, antipatinage, 7 airbags dont un pour les genoux. Je veux bien admettre que la sécurité est importante, mais pourquoi diable ne pas pouvoir désactiver l'ESP, et, pire encore, l'antipatinage ? Je n'ose pas imaginer le carnage sur route enneigée, devra t-on shunter le fusible pour conduire tranquillement ?

Néanmoins, il faut reconnaitre que les erreurs de conduite sont vite rectifiées, et les freins à disque à l'avant 305 mm avec étrier double piston procurent un freinage réactif, mais manquant de mordant. Rassurez-vous, les freins arrière sont équipés de freins à disque, standardisés sur beaucoup de Fiat. A noter que les disques 305mm ne sont disponibles que sur La Mito 155 (et sans doute 170 MultiAir)


Budget et empreinte environnementale

Fuyez les concessions ! Alfa Roméo doit croire que pour faire du premium, il suffit de doubler par 2 voire 3 le tarif des révisions. Je suis presque content que la mienne ne soit plus sous garantie constructeur, pour éviter les 500€ d'une révision basique, et les 1100€ d'une révision complète ! Néanmoins, si vous passez par un garagiste indépendant, à l'exception des freins avant, le moteur reste simple d'accès et il ne s'agit qu'un 1.4. De plus, les pièces Fiat sont standardisées et d'un coût raisonnable. A titre d'info, il nous a suffit d'une vingtaine de minutes pour changer bougies et filtre à air.

Le budget carburant est raisonné pour une automobile de cette puissance. Pour un parcours autoroutier, citadin et dynamique sur route de campagne, je tourne aux alentours de 7,7l/100 km. Une moyenne de 6,5l - 7l/100 km est facilement réalisable. Le rejet de CO2 est lui d'environ 150g CO2/km

Qualité et fiabilité


La qualité d'assemblage est juste correcte, sans pouvoir la qualifier de premium, loin de là. Ca claque un peu partout sur les bosses, ça couine en dessous du siège, bref, une vraie italienne ! Les commandes sont pour la plupart issues de la Grande Punto, bien qu'améliorées (clim bi-zone notamment) et les plastiques durs sont regrettables. Néanmoins, on retrouve une partie lisse imitation carbone sur les panneaux de porte et sur le dessus du tableau de bord, agréable visuellement et au toucher.

A ce stade, impossible de vous parler de la fiabilité, bien que la fiabilité moteur semble bonne, au vu des avis internet. Les pannes à déplorer sont plus constatées sur des moteurs diesel, pourtant moins prisés sur des véhicules citadins. Le moteur est directement issu du moteur 1.4 FIRE bien connu de Fiat, et dont la fiabilité n'est plus à démontrer, à l'inverse des 1.6 Twin Spark Alfa.


Conclusion générale

C'est une italienne, avec ses défauts mais avec un charme et un caractère irrésistible. Si vous n'avez pas besoin d'exploiter 155 chevaux, tournez vous vers le T-Jet 120 ou MultiAir 135, tout aussi agréable pour une utilisation quotidienne, et disposant de reprises très correctes. Pour les âmes sportives qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas se tourner vers des GTI connues et réputées, elle sera une très bonne alternative, élégante et confortable si vous n'êtes pas trop exigeant.

En bref


Qualité 1 : Moteur pétillant
Qualité 2 : Charme italien
Qualité 3 : Polyvalence en usage quotidien

Défaut 1 : Qualité d'assemblage
Défaut 2 : ESP et antipatinage non désactivables
Défaut 3 : Amortissement perfectible





Dernière édition par Romain le Mer 12 Juin - 7:21, édité 4 fois (Raison : correctif)
avatar
Romain

Messages : 29
Date d'inscription : 02/06/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Jean-Fi le Mar 11 Juin - 19:52

Bel essai très complet, j'attends les photos pour voir ça de plus près

Jean-Fi
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://totalwhisky.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Romain le Mer 12 Juin - 7:19

EDIT : Photos ajoutées
avatar
Romain

Messages : 29
Date d'inscription : 02/06/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Jean-Fi le Mer 12 Juin - 20:01

Je déplace le sujet dans la partie concernée ;)

Jean-Fi
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://totalwhisky.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par NiCo le Ven 14 Juin - 6:02

Chouette essai, merci à toi ! :bien:

La MiTo est une petite auto sympa. Tu as l'air d'en être content. Par contre, je n'ai jamais compris pourquoi Alfa n'en n'avait pas sorti une version 5 portes, qui lui aurait permis d'être plus diffusée... cela ne ferait pas de mal au constructeur italien je pense.

Depuis la (scandaleuse ) suppression des magnifiques 159, Brera et Spider, la gamme est réduite à peau de chagrin. Sans parler de l'absence d'une remplaçante pour les charmantes 164 et 166 et l'abandon des V6 (cf. notamment les versions GTA), qui faisaient pourtant la spécificité et le charme de la marque milanaise.
avatar
NiCo
Admin

Messages : 124
Date d'inscription : 28/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://essauto.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Jean-Fi le Ven 14 Juin - 7:04

NiCo a écrit:Par contre, je n'ai jamais compris pourquoi Alfa n'en n'avait pas sorti une version 5 portes, qui lui aurait permis d'être plus diffusée... cela ne ferait pas de mal au constructeur italien je pense.

Probablement comme Volvo et la C30: se cantonner à un public très ciblé. :snif:

Jean-Fi
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://totalwhisky.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par NiCo le Ven 14 Juin - 8:06

La C30, je la regrette vraiment. C'était un petit coupé fort attachant, je ne comprends pas pourquoi ils l'ont supprimée à la sortie de la V40, elle était loin d'être démodée et permettait à Volvo d'avoir des tarifs d'attaque avec une auto aussi originale que qualitativement excellente.

Mais bon... le profit avant tout...
avatar
NiCo
Admin

Messages : 124
Date d'inscription : 28/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://essauto.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Jean-Fi le Ven 14 Juin - 11:14

La C30 a été un demi-échec commercial, assez loin des objectifs de vente de Volvo. :omg:

Jean-Fi
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://totalwhisky.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alfa Romeo Mito 1.4 T-JET 155

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum